Home2019-05-15T11:04:07+00:00

Globe IconInformation sur l’hépatite C pour les immigrants et les nouveaux arrivants

En savoir plus sur l’hépatite C dans votre langue

Ce site Web fournit des renseignements de base à jour sur l’hépatite C dans les langues parlées par les plus grandes communautés d’immigrants de l’Ontario.

L’hépatite C parmi les immigrants et les nouveaux arrivants au Canada

1 in 3 People Icon

Une personne sur trois qui est touchée par l’hépatite C au Canada est née à l’étranger, le plus souvent dans un pays où les taux d’hépatite C sont élevés. L’hépatite C est plus répandue parmi certains groupes d’immigrants qu’elle ne l’est dans la population générale du Canada. C’est pourquoi il est important que vous en sachiez plus sur l’hépatite C.

Orange Person with Liver Icon

L’hépatite C et le foie

L’hépatite C est un virus qui nuit au foie.

L’hépatite C est une maladie du foie qui est causée par le virus de l’hépatite C. Après être entré dans le sang, le virus est transporté au foie; une fois rendu là, il infecte les cellules de cet organe puis commence à faire des copies de lui-même.

Environ 25 % des personnes touchées se débarrassent spontanément du virus toutes seules en l’espace de quelque mois. Environ 75 % des personnes touchées ne se débarrassent pas du virus toutes seules et passent au stade de l’infection à long terme. Le virus se multiplie en s’emparant du contrôle des cellules du foie, puis le système immunitaire tente de le combattre. Cela provoque de l’inflammation et des dommages dans le foie.

Au fil du temps, ces dommages se transforment en tissus cicatriciels, et la personne souffre alors de fibrose.

Chez la plupart des personnes, les dommages au foie se produisent graduellement. Les personnes peuvent vivre avec l’hépatite C pendant 20 à 30 ans sans être malades, même si le virus est en train d’endommager leur foie. Avec le temps, la cicatrisation du foie peut s’aggraver et le foie peut devenir plus dur, ce qui entraîne un diagnostic de cirrhose. La cirrhose peut causer le cancer du foie, l’insuffisance hépatique ou même la mort.

Il existe des traitements contre l’hépatite C qui sont très efficaces et qui guérissent presque tout le monde.

Le foie

Le foie est un organe essentiel qui aide le corps à combattre les infections, à dégrader les toxines (poisons) et les médicaments, à digérer les aliments et beaucoup plus.

Le foie est très important parce qu’il :

  • filtre les produits chimiques et d’autres substances qui entrent dans le corps
  • aide à la digestion
  • contribue à la production de votre sang et de nombreuses protéines

Le foie est très fort et peut souvent se guérir tout seul. Il n’empêche que les virus, l’alcool, les produits chimiques et certains médicaments peuvent endommager votre foie au fil du temps et compromettre son fonctionnement.

Vous ne pourriez pas vivre sans votre foie.

Pink Pill With Question Mark Icon

La transmission de l’hépatite C

L’hépatite C se transmet par les contacts de sang à sang.

L’hépatite C ne se transmet pas lors des contacts simples, des accolades, des baisers ou encore en touchant une personne vivant avec le virus. Le virus ne se transmet pas non plus lors des interventions médicales ou de la consommation de drogues si le matériel utilisé est neuf ou a été stérilisé correctement.

Le virus entre dans le sang par les brèches ou les coupures dans la peau ou les autres couches protectrices du corps. L’hépatite C est un virus fort qui peut vivre à l’extérieur du corps pendant de nombreux jours. Cela veut dire que le virus peut se transmettre dans du sang séché.

L’hépatite C se transmet souvent par :

  • la réutilisation de matériel médical, dentaire ou chirurgical qui n’a pas été stérilisé correctement. Au Canada, les instruments médicaux, dentaires et chirurgicaux sont stérilisés correctement. Dans certains établissements de santé à l’extérieur du Canada, il est possible que ce matériel ne soit pas stérilisé comme il faut.
  • la transfusion sanguine ou greffe d’organe en l’absence de dépistage préalable de l’hépatite C. Au Canada, tous les dons de sang sont testés pour l’hépatite C depuis 1990. Certains pays n’ont commencé à tester les dons que plus récemment.
  • le partage d’aiguilles et d’autre matériel pour préparer et injecter les drogues (y compris les aiguilles, les seringues, les garrots ou tourniquets, les cuillères ou autres réchauds, les filtres, l’eau et les cotons).
  • la réutilisation de matériel de perçage, de tatouage, d’électrolyse ou d’acupuncture (cela comprend les aiguilles, l’encre et les pots d’encre).

L’hépatite C peut aussi entrer dans le corps par :

  • le partage ou l’emprunt d’articles d’hygiène personnelle sur lesquels il pourrait y avoir du sang, tels les rasoirs, les coupe-ongles et les brosses à dents. Cela inclut les rasages effectués dans les salons de barbiers communautaires où les rasoirs sont réutilisés.
  • certaines pratiques de guérisseurs traditionnels qui consistent à couper ou à percer la peau, telles la ventousothérapie humide.
  • La transmission sexuelle de l’hépatite C n’est pas courante. La transmission lors des rapports hétérosexuels est très rare et la transmission lors de rapports anaux sans condom entre hommes est rare. Votre risque augmente lorsque certains facteurs sont présents comme le VIH, des infections transmissibles sexuellement, des rapports sexuels lorsqu’il y a du sang présent ou si vous faites du chemsex.
  • Le risque de transmission de l’hépatite C est généralement faible entre une mère et son enfant durant la grossesse ou l’accouchement au Canada. Cependant, le risque pourrait être plus élevé chez les enfants nés dans d’autres pays où les pratiques de soins de santé sont différentes.
Pink Needle Icon
Pink Tatoo Equipment Icon
Pink Razor Icon
Greeb Test Tube Icon

Le dépistage de l’hépatite C

Vous pourriez avoir l’hépatite C sans le savoir.

Le dépistage est la seule façon de savoir si vous avez l’hépatite C. Généralement, il faut passer deux tests de sang pour déterminer si vous avez l’hépatite C.

  • Le test de dépistage des anticorps anti-hépatite C vérifie si vous êtes déjà entré en contact avec le virus dans votre vie.
  • Le test de confirmation permet de voir si le virus se trouve actuellement dans votre corps.

Les tests sont de plus en plus simples. Parlez à votre professionnel de la santé et assurez-vous d’avoir reçu le résultat du test de confirmation et non pas juste celui du test de dépistage des anticorps anti-hépatite C.

Même si une personne réussit à se débarrasser du virus, que ce soit spontanément durant les premiers mois de l’infection ou grâce à un traitement anti-hépatite C, elle aura toujours des anticorps dans son sang. Seule une personne ayant passé un test de confirmation positif peut transmettre l’hépatite C à quelqu’un d’autre.

Purple Pill Icon
Purple Pill Icon

Le traitement de l’hépatite C

On peut guérir l’hépatite C!

Le traitement de l’hépatite C est très efficace et guérit presque tout le monde. La plupart des personnes doivent suivre un traitement afin de guérir hépatite C. Les médicaments anti-hépatite C s’appellent des antiviraux à action directe ou AAD. Ils sont offerts sous forme de comprimés, sont faciles à prendre, provoquent peu d’effets secondaires et se prennent pour une courte période.

Toute personne ayant l’hépatite C devrait parler à son professionnel de la santé de ses options de traitement.

L’objectif du traitement de l’hépatite C est de :

  • éliminer le virus dans le corps
  • minimiser les dommages au foie
  • améliorer la qualité de vie de la personne
  • prévenir la propagation de l’hépatite C à d’autres personnes — si une personne guérit de l’hépatite C, le virus ne sera plus décelable dans son corps et ne pourra pas être transmis à d’autres personnes

Se préparer au traitement

Il existe de nombreuses options de traitement contre l’hépatite C. Pour choisir une option particulière, les facteurs à considérer incluent les suivants :

  • l’ampleur des dommages au foie
  • la souche, ou le génotype, du virus
  • si la personne a déjà été traitée auparavant ou pas
  • les médicaments que la personne prend déjà
  • les autres problèmes de santé éventuels

Pour vous préparer au traitement, vous devrez créer un plan avec votre professionnel de la santé et vous assurer que vous avez le soutien nécessaire de votre famille et de vos amis pour suivre fidèlement votre traitement. Les professionnels de la santé évaluent les patients avant, pendant et après le traitement.

Le traitement peut sauver le foie d’une personne… et sa vie.

La guérison débarrasse le corps du virus mais n’offre AUCUNE protection contre la réinfection.

Comme les personnes qui guérissent de l’hépatite C n’acquièrent aucune immunité contre le virus, il est possible de se faire réinfecter. En prenant des mesures pour éviter tout contact futur avec le virus (réexposition), vous pourrez continuer de vivre sans l’hépatite C.

Si vous êtes réexposé au virus de l’hépatite C, que votre test de confirmation est positif et que vous n’arrivez pas à éliminer spontanément le virus après la réinfection, vous devrez être traité de nouveau.

Orange A, B, and C Blocks Icon

Les hépatites A et B : Les différences

L’hépatite C est différente de l’hépatite A et B.

L’hépatite A se transmet lorsqu’une personne ingère des matières fécales sans le savoir, le plus souvent dans de l’eau ou des aliments contaminés. Presque toutes les personnes atteintes d’hépatite A se débarrassent de l’infection sans prendre de médicaments, et leur organisme acquiert une immunité contre le virus.

L’hépatite B peut se transmettre lorsqu’une quantité de sang, de sperme ou de liquide vaginal d’une personne ayant l’hépatite B entre dans le corps d’une personne n’ayant pas l’hépatite B. L’hépatite B peut également être transmise au bébé durant l’accouchement. Chez la plupart des adultes qui contractent l’hépatite B, leur organisme se débarrasse tout seul de l’infection et acquiert une immunité contre le virus.

Si une personne ne se débarrasse pas toute seule de l’hépatite B, l’infection devient chronique. Le risque de passer au stade chronique de l’hépatite B augmente si la personne est exposée au virus dès son plus jeune âge. Les personnes qui développent l’infection chronique peuvent finir par éprouver des problèmes de foie à long terme. Le traitement peut aider à ralentir et à contrôler le virus. Malheureusement, il n’est pas possible de guérir l’hépatite B chronique à l’heure actuelle.

Il existe des vaccins qui protègent contre l’hépatite A et l’hépatite B, et vous pouvez les obtenir.

Il n’existe aucun vaccin contre l’hépatite C, mais il y a un remède.

Blue Question Bubble Icon

Les services liés à l’hépatite C près de chez vous

Trouvez un service lié à l’hépatite C près de chez vous.

Pour trouver les services offerts dans leur région, les personnes vivant au Canada peuvent utiliser l’outil en ligne suivant : http://vhc411.ca/

En Ontario, on peut contacter la Ligne d’information de santé sexuelle de l’Ontario afin d’obtenir de l’information sur l’hépatite, le VIH et la santé sexuelle. Celle-ci offre des services en hindi, pendjabi, ourdou, tagalog, mandarin, cantonais et de nombreuses autres langues. Lorsque vous appellerez, on vous donnera peut-être une heure précise pour parler à un conseiller dans la langue de votre choix. On pourra aussi vous orienter vers une clinique en Ontario pour vous faire tester.

Appelez sans frais en Ontario : 1-800-686-7544

Lundi au vendredi : 10 h à 22 h 30

Samedi et dimanche : 11 h à 15 h

À l’extérieur de l’Ontario, contactez votre professionnel de la santé.